la pêche du bar, aux dernières infos.... - peche du bar et lieu avec une ligne de traine crimbars

Pêche en mer-ligne de traîne crimbars polyvalente

Pêche en mer-ligne de traîne crimbars polyvalente

la pêche du bar, aux dernières infos....

Bonjour à tous et à toutes,

On vient de nous communiquer un rapport du CIEM (Conseil International pour l'Exploitation de la Mer) ou (The International Council For the Exploration of the Sea (ICES). Oganisme inter-gouvernemental créé en 1992 qui coordonne la recherche sur les ressources et l'environnement marin dans l'Atlantique nord-est (zone 27 de la FAO), il fédère le travail de 1600 scientifiques venant principalement des 20 pays membres riverains de l'Atlantique nord " Belgique-Canada-Danemark-Estonie-Finlande-France-Allemagne-Islande-Irlande-Lituanie-Lettonie-Pays Bas-Norvège-Pologne-Portugal-Russie-Espagne-Suède-Royaume Uni-Etats Unis d'Amérique" le siège du CIEM étant à Cpenhague.

Pour rappel le CIEM est la principale source en matière de gestion des environnements marins de l'Atlantique nord-est et des mers adjacentes.

Vous trouverez également un communiqué d'Ifremer que vous apprécierez.

On y lit notamment que le principe de précaution est appliqué car même si le stock global est bon, le stock de reproducteurs est critique. Ce qui est aberrant car les pros peuvent prélever EN DESSOUS de la maturité sexuelle... (38 cm pour les pros contre 42 cm pour la pêche de loisir)... 

On y comprend aussi une démarche plus insidieuse qui vise, selon plusieurs avis, à instaurer le NO-KILL comme SEULE PRATIQUE AUTORISEE en pêche de loisir ( la mortalité sur cette pratique étant déjà important mais permettant de maintenir une activité économique du secteur supérieure a une pratique encadrée du KILL).

Dans le deuxième document en anglais provenant European Anglers Alliance, EAA et European Fishing Tackle Trade Association, EFTTA on nous confirme la surévaluation des estimations pour la pêche de loisir et que la décision par rapport au chiffre surestimé n'est pas judicieuse du tout."Total economic impact of marine recreational fishing amounts to 10,5 billioneuro, supporting almost 100,000 jobs."(L'impact économique total de la pêche récréative marine s'élève à 10,5 milliards Euros, soutenant près de 100.000 emplois)

Ce document met également en évidence l'incompréhension devant une telle décision laquelle a été prise sur des chiffres éronés....Les pêcheurs doivent payer le prix fort pour les données manquantes ou inexactes et par conséquent, des mesures de gestions déloyales. Aberration totale et incompréhension !(à diffuser sur tous les réseaux sociaux et autres).

On doit donc se préparer et se fédérer pour des actions futures.

Pour info selon les dires et constats des pêcheurs plaisanciers et même professionnels, il n'y a jamais eu autant de bars dans les estuaires et sur la côte !

Notez que tous pêcheurs, élus, fédérations... sont a l'unanimité en phase avec une activité de pêche de loisir DURABLE, respectueuse du milieu et essentielle pour l'économie de nos régions littorales.

On pourra peut être espérer pour 2019 un retour à la règlementation 2017 (1 bar par jour et par pêcheur du 1er Juillet au 31 Décembre)

Les pêcheurs plaisanciers sont dans l'ensemble d'accord pour l'obtention d'un carnet d'identification pêcheur et déclaration de captures dans le but d'avoir UNE ESTIMATION GLOBALE et REELLE du volume prélevé !

Le maître mot étant la préservation de l'espèce "BAR ou LOUP".

Amitiés à tous et à toutes

Philippe Bras et le collectif "LA MER A TOUT LE MONDE"

 

Serge Croajou le 10 juillet 2018

 

ps: ajout d'un article " première victoire pour Didier Le Gac "

 



10/07/2018
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 749 autres membres