le bar, loup de mer. - peche du bar et lieu avec une ligne de traine crimbars

Pêche en mer-ligne de traîne crimbars polyvalente

Pêche en mer-ligne de traîne crimbars polyvalente

le bar, loup de mer.

Le BAR Commun
  
  
  





Poisson qui attire beaucoup de pêcheurs tant par son côté
très combatif que par la qualité de sa chaire.

C’est un poisson que l’on identifie très facilement par sa
couleur qui va d’un gris bleuté assez foncé sur le dos à un blanc brillant sur le
ventre ce qui lui donne dans l’eau cet aspect argenté.

Euryhalin, il supporte des eaux dont la salinité peut varier
de 0,7% à 40%, on le trouve en mer mais également dans les abers, y compris à
plusieurs kilomètres dans des rivières et les estuaires.

C’est un poisson que l’on pêche des côtes Marocaines aux
côtes Norvégiennes.

Ce poisson est de nos jours très prisé par les
consommateurs, il est tellement convoité par la pêche professionnelle que la
ressource baisse assez rapidement, ils sont capturés par plusieurs tonnes y
compris sur les zones de reproduction. Une technique de pêche avec des chaluts
pélagiques, bolinches, qui est particulièrement fructueuse mais destructrice
car l’on voit des tonnes de bars pêchés qui sont débarqués pour beaucoup
grainés. Cette technique de pêche surexploite malheureusement la ressource et
l’on a pour preuve une quantité et taille de bars débarqués qui sont à la
baisse.

D’autres techniques de pêche sont pratiqués par des
professionnels qui ont choisis la qualité à la quantité et qui par leurs choix
de ligneurs ou de palangriers ont pour objectif de maintenir un pêche sélective et qualitative 
grâce au prélèvement qui se fait à l’unité poisson par poisson.

La pêche de loisir reste dans le domaine du prélèvement de
qualité qui permet au pêcheur de relâcher les bars (et autres espèces) dont la taille pour le bar est inférieure à 42 cm, lui laissant ainsi la possibilité de reproduire. Tous
les pêcheurs de loisir doivent être irréprochables et pratiquer une pêche
raisonnable et durable. Si vous prenez l’habitude de remettre à l’eau les bars
dont la longueur à la fourche est de 42cm vous remettez à l’eau un bar qui
mesure en réalité en longueur totale 45cm. C'est un geste très sportif et un exemple
de comportement.

Vous trouverez dans la rubrique réglementation de la colonne
articles le décret 2012 sur les tailles, mais je pense que la majorité des
pêcheurs en a déjà pris connaissance.

La croissance du bar est assez lente, soyons tous exemplaire.

Un bar pond en moyenne 200 000 œufs d’un diamètre
d’environ 1 mm et dix jours plus tard c’est l’éclosion des alevins d’environ
6mm mais très peu survivront. La croissance se fait lentement, un an plus tard
l’alevin mesure dans les 90 à 100mm, puis vers les deux ans il mesure entre 130
et 160mm. Le sexe du bar détermine également sa croissance, le mâle et la
femelle ont une croissance différente et plus ou moins rapide en fonction de la
zone géographique. On considère qu’un bar de 5 ans en méditerranée sera bien
plus grand (environs 52 à 55cm) qu’un bar du même âge en atlantique ou manche qui
ne fera (que 40 à 42cm). (le site Ifremer donne la courbe de sa croissance, de
l’âge et du poids) clic sur :

 

Manche Mer du Nord: croissance du bar en manche

Méditerranée: croissance du bar (loup) en méditerranée 

Golfe de Gascogne: croissance du bar en atlantique

 

- Le bar se nourrit souvent de crevettes, petits crabes,
alevins, calamars et seiches, lançons, sardines, anchois, petits maquereaux et
plus il grandit plus il cherchera des proies plus importantes. Ce qui vous
amènera à choisir vos leurres en fonction de ce que vous souhaitez pêcher en
traîne, en dérive ou tout autre méthode de pêche "à la ligne

- Concernant les bruits, les couleurs et les odeurs…

- Un bar perçoit les sons dans d’un rayon d’environ 30 mètres, sa ligne latérale est un
vrai sonar, mais il n’est pour autant pas peureux car sa voracité est souvent
plus forte que sa méfiance et il n’est pas rare de les voir dans le sillage des
hélices des gros bâtiments qui rentrent dans un port. Pour les couleurs voir
dans la colonne de gauche du blog, vous trouverez un lien qui vous mène vers un document très bien réalisé qui se nomme « comment choisir son leurre ».

- Quant aux odeurs que pourrait sentir un bar je ne crois pas qu'il puisse les détecter, je n’ai jamais trouvé un article scientifique qui en parle.

- Connaissant le comportement et l'habitude alimentaire de ce poisson, vous pourrez faire un choix de leurres adapté à votre objectif de pêche.

- Dans ce choix la taille du leurre de traîne doit variée en allant de 12cm à un maximum de 22 cm. Plus votre leurre sera petit et plus vous aurez du poisson de toutes les tailles mais plus vers de la petite taille, d'ou ce choix à ne pas aller en dessous d'un leurre de 12cm.

- De même pour vos hameçons utilisez de l'acier, l'inox est fortement déconseillé car en cas de casse les sucs du bar ne pourront pas le dissoudre et le poisson est condamné, il aura une très faible chance de survie.

- En traîne comme à la canne, un leurre armé d'un seul hameçon suffit pour la capture d'un bar, il est inuile d'avoir plusieurs hameçons, surtout des triples, si vous devez remettre le poisson à l'eau celui-ci sera plus difficile à décrocher et il portera plus de blessures.

- Pour une qualité de pêche, j'ai pour ma part l'habitude en traîne au bar à n'utiliser sur ma ligne qu'un seul leurre armé d'un seul hameçon allant du 3/0 au 8/0 suivant la taille de mon leurre.

 

  



04/12/2012
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 749 autres membres