Pêche en mer-ligne de traîne crimbars polyvalente

Pêche en mer-ligne de traîne crimbars polyvalente

Reportage FR3 Peche de loisir du bar

Reportage du 20 novembre 2019 à Roscoff

48eme parallèle :
Reportage Fr3 du 19/20 du 20 Novembre 2019. Incompréhension encore plus vive devant la réponse IFREMER
Enfin une réponse directe de cette institution. Pour info le plan de marquage « bargip » sur le bar européen (Dicentrarchus labrax) a déjà été effectue en 2017 et mis en place par IFREMER. Cette opération en avait conclut que ce poisson se déplace bien du nord au sud. Il faudra expliquer a ce monsieur Mickael Drogou, qu’un poisson migrateur se deplace en permanence afin de rejoindre les lieux propres a la reproduction de son espèce. Il est bizarre que ce poisson considéré comme un grand migrateur, puisse s’arrêter juste a la limite du Goyen a Audierne (limite du 48e), oui vraiment étrange !!!! Monsieur d’Ifremer la plupart des pécheurs quels qu’ils soient, ne croient pas en l’existence de deux(2) stocks. Comment pouvez vous affirmer cela alors que vous êtes les premiers a signifier le manque de Data sur l’espèce de bar européen lequel n’appartient pas a la DLS ( Data limited species) . Il est a noter que le bar moucheté n’est pas présent dans la zone FAO .Les sous zones VII de la zone 27 FAO a laquelle nous appartenons doivent être respectées de tous en particuliers celle de rochebonne ( Natural 2000)et les zones sensibles du golfe de Gascogne ( VIIIa et b). Celles qui nous intéressent et situées au nord du 48e sont VIIh ;e ;d. Comment pouvez vous émettre un document comme nous en avons eut la connaissance sur une possible ouverture de la pêche au pélagique du 1er décembre 2019 au 30 janvier 2020 sachant que le bar sera en partie en période de reproduction. Vous le dites vous-même que les stocks même dans le golfe de Gascogne baissent !!! Sur quelles critères vous basez vous ? Cela nous interpelle !
Une autre remarque est l’importance de cette interdiction sur les pécheurs situes au nord du 48e depuis le 31 octobre et ce jusqu’au 1 avril 2020, tout en sachant, le pillage en règle qui s’opère actuellement par les 3 navires usines étrangers située dans notre ZEE (Zone économique exclusive) . 250t /jour et par bateau !!!! Affligeant, aberration !!!!!
Il serait curieux de savoir ce qu’en pensent réellement ces messieurs d’IFREMER
Notre crainte est grande de savoir qu’une telle institution puisse être conseillère de première ligne pour les grandes décisions pour le CIEM (Centre International pour l’Exploration de la Mer) institution qui décide des quotas alloués ! Le Comité d’Avis du CIEM, l'ACOM ( Advisory COMmittee) Il donne des avis pour la gestion des ressources et des écosystèmes marins. Il s’appuie sur les diagnostics et les conclusions d’une centaine de groupes d’experts. Ces avis sont rendus à la demande des gouvernements des pays membres, aux organisations chargées de la gestion
Notre confiance envers certaines institutions est malheureusement mise a mal du fait des erreurs commises par le passé (Chiffrage, datas….) concernant une surestimation de capture totale effectuée par le monde de la pèche de la plaisance. Cela nous a value la mise en place de ce fameux 48e parallèle.
Une telle situation peut perdurer, car le gouvernement suit a la règle les instituions européennes et aux vues de ce que nous avons en partie entendu, nous ne sommes pas prêts de retrouver une équité entre le nord et le sud. Pour information il est reporté que la présence du bar a la cote et dans les abers et estuaires situes au nord du 48e, n’a jamais été aussi importante que cette année.
Quant a un supposé retour a la normale par la disparition du 48e , la question a déjà été posée a plusieurs reprises par nos Elus ( Deputes et Senateurs), a chaque fois l’existence supposée de ces deux (2) stock nous pénalisent !!! Oui aberration totale de diviser ainsi un département, une région et enfin un pays en deux (2) partie. Cela est anticonstitutionnel et s’appelle de la discrimination, donc une injustice non contenue ! Nos fédérations de pêches, toutes sans exception, doivent être présentes pour nous défendre et poser des recours si nécessaire. Messieurs les scientifiques, revoyez votre copie et venez a notre rencontre sur le terrain, cela ne peut être qu’enrichissant…..Mais sachez que cette situation de durera pas……..Le Collectif « La Mer a tout le Monde »


22/11/2019
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 773 autres membres